Harmonisation de la silhouette

Hramonisation de la silhouette - La cellulite - Dr AzoulayLa cellulite

9 femmes sur 10, soit 90 % des femmes sont concernées par la cellulite.

Cette dernière se développe sur les cuisses (culotte de cheval), les genoux, la face postérieure des fesses et des mollets, le ventre, les chevilles, les hanches, les bras.

La cellulite n’est pas synonyme de poids, elle peut être présente chez une femme mince c’est pourquoi un simple régime alimentaire ne suffirait pas à l’éliminer.

Elle est en fait le résultat d’un stockage de graisse sous-cutanée accompagné d’une rétention d’eau et d’un vieillissement du tissu conjonctif.

Qu’est-ce que la cellulite ?

Toute femme en aura un jour ou l’autre.

Elle se caractérise par des plaques plus ou moins dures, situées autour des adipocytes (cellules graisseuses) donnant un aspect de peau d’orange. Elle est la conséquence de la « variation du taux d’hormones féminines ». Mais c’est surtout pendant la grossesse qu’elle apparaît car elle est sensée subvenir aux éventuels besoins du bébé à naître.

La peau est composée de l’épiderme, du derme et de l’hypoderme où se trouvent 3 couches de graisses. La couche la plus superficielle est organisée en chambres graisseuses séparées entre elles par des cloisons conjonctives élastiques. Cette couche de graisse hypodermique principalement sous contrôle hormonal est responsable de l’apparition de la cellulite. Les 2 autres couches de graisses, plus profondes, sont elles sous contrôle de la génétique et du mode de vie (alimentation, exercice).

En fait, la cellulite est constituée du tissu adipeux au niveau duquel se développent des « anomalies de la microcirculation et des fibres conjonctives ». La perméabilité de la paroi des capillaires s’altérant ainsi progressivement, entraîne le passage d’une partie du plasma dans le tissu interstitiel dans lequel il se met à stagner. C’est pourquoi il en résulte un « œdème ».

Dans des conditions normales, le tissu adipeux est entouré d’un réseau de fibres de collagène. Quand la cellulite se forme, un compartiment interstitiel rempli d’eau crée un œdème entraînant un épaississement et une multiplication des fibres de collagènes : la structure du tissu adipeux s’en trouve complètement modifiée, avec perturbation de la circulation et apparaissent alors les nodules, formés d’une capsule fibreuse, visibles à la pression de la peau.

Quelles en sont les causes ?

Les causes sont multi-factorielles, dont deux sont parfaitement reconnues :

  • les variations hormonales qui provoquent des troubles circulatoires chroniques responsables d’oedèmes favorisant l’installation de la cellulite.
  • certaines surcharges pondérales d’origine héréditaire.

Comment combattre la cellulite ?

Le régime alimentaire est à priori bénéfique pour toute surcharge pondérale, mais n’éliminera jamais complètement la cellulite.

Il existe plusieurs types de cellulite (fibreuse, aqueuse…), ainsi que différents degrés d’installation classé par stade. Lors de la première consultation, il est important de pouvoir déterminer son importance afin de proposer le traitement le plus efficace.

Stade 0 :

Absence de l’aspect « peau d’orange » que l’on soit debout ou couché. Le test du pincement révèle une peau lisse et régulière. A ce stade il n’y a pas vraiment de problème de cellulite mais cependant il peut exister une réelle couche de graisse qui donne une silhouette disharmonieuse. La solution la plus adaptée est alors une liposculpture. Des séances de mésothérapie peuvent aider à prévenir l’installation d’une cellulite plus avancée.

Stade 1 :

Absence de capitons à la station debout ou couché mais le test du pincement révèle une « peau d’orange ». On a affaire à une cellulite jeune qui peut être traitée à l’aide de la mésothérapie. On peut aussi y associer des massages ou des drainages lymphatiques pour renforcer l’efficacité de celle-ci ainsi que des séances d’électrothérapie ou de radiofréquence pour raffermir les tissus.

Stade 2 :

L’aspect « peau d’orange » apparaît spontanément en position debout mais n’apparaît pas lorsque l’on est couché. La cellulite est déjà installée mais encore peu congestionnée. La mésolipodissolution est alors la technique la plus adaptée

Stade 3 :

L’aspect « peau d’orange » apparaît spontanément que l’on soit debout ou couché. La cellulite est très congestionnée. Une surcharge pondérale est souvent présente à ce stade.

C’est une prise en charge globale qui est donc nécessaire pour à la fois traiter le surpoids mais aussi permettre de décongestionner la cellulite.

Aujourd’hui plusieurs études ont prouvé les bienfaits d’associer un régime hypocalorique à une liposuccion. En diminuant le volume des couches profondes de graisse on pourra ainsi diminuer l’un des facteurs de la cellulite. Un régime alimentaire aidera à perdre la masse graisseuse, la liposuccion redessinera les courbes du corps.

Le traitement de la cellulite nécessite un programme complet car elle est souvent multifactorielle. Pour combattre la cellulite il est nécessaire d’allier une bonne hygiène alimentaire, une activité physique adaptée et des soins localisés adéquates.

Des soins ciblés seuls ne peuvent suffir à combattre la cellulite, il est en effet difficile de vouloir traiter le problème sans traiter la cause.

nous contacter

Le Docteur Azoulay consulte essentiellement sur rendez-vous au cabinet :

68/70, boulevard de la République
92100 Boulogne Billancourt

Par téléphone, nous sommes à votre disposition, pour tout renseignement, appelez mon assistante :
Téléphone : 01 46 20 17 16

Plan d'accès du cabinet du docteur Philippe Azaoulay, médecine esthétique à Boulogne et Paris